Ep 03 - Nolan Bushnell, le fondateur d'Atari

 Nota : Nolan Bushnell, le fondateur d'Atari, a été énormément interviewé et de nombreux articles sont parus. On peut perfois y découvrir des erreurs, des contradictions, bien souvent du fait de Nolan Bushnell qui réécrit l'histoire à sa manière. J'ai donc pris le temps de lire et d'écouter beaucoup d'interviews des protagonistes de cette époque, vu beaucoup de reportages, qui m'ont permis de rétablir quelques vérités.

nolan bushnell-BorderMakerNolan Bushnell est connu pour être le fondateur d'Atari en 1972.
Beaucoup voit en lui l'inventeur du jeu video. Comme nous l'avons vu, William Higinbotham, Steve Russell et Ralph Baer l'ont précédé bien avant. Comme il le dit si bien lui même :

"Je n'ai pas inventé le jeu vidéo. Ils avaient déjà été inventés sur des ordinateurs à 7 millions $. Je n'ai fait que les rendre commercialisable"

Néanmoins, Nolan Bushnell peut être considéré comme le père de l'industrie du jeu vidéo : Il a crée la société Atari en 1972 qui a dominé les premiers temps du jeu vidéo, en lançant l'industrie des jeux vidéo d'arcade et en démocratisant les consoles de jeu avec l'Atari VCS 2600, une des premières consoles de jeu familiale, à base de processeur et de cartouche.

Revenons sur les débuts de ce self-made-man.

 Nolan Bushnell est né en 1943, à Clearfield Utah dans une famille mormone, d'un père entrepreneur en ciment et d'une mère institutrice. Il est le seul garçon d'une fratrie de quatre. Sa passion pour l'électricité, et tout ce qui touche à la technologie commence en CE2 (8-9 ans):

"L'étincelle s'est allumée en CE2 chez Mme Cook quand on a étudié l'électricité et que j'ai pu jouer avec la boîte de science. Je suis rentré chez moi et j'ai commencé à bricoler et je ne me suis jamais arrêté."

En 1958, son père, entrepreneur en ciment, décède alors que Nolan a 15 ans. Nolan s'occupe des derniers contrats de son père pendant quelques mois et ferme la société avant son entrée en seconde au lycée. Ce sera sa première confrontation avec le monde des affaires.

"Quand vous faites des choses comme cela à l'âge de 15 ans, vous commencez à croire que vous pouvez tout faire"

Il travaille les week-ends au Lagoon Amusement Park à Farmington, à 20 km de chez lui, où il s'occupe d'un stand : casser des bouteilles avec des balles. Il apprend sur son stand à attirer les clients pour les inciter à jouer.

Nolan Bushnell était avide de connaissance :

"J'ai toujours été curieux de tout. Je voulais faire des choses, voir des choses. Tout connaitre. Ou plutôt connaitre un peu de tout."

Dan Edwards-Peter sur spacewarEn 1962, âgé de 19 ans, il entre à l'université de l'Utah et suit les cours de graphismes assisté par ordinateur donné par le professeur David Evans. Nolan passe des nuits sur les ordinateurs de l'université. Il apprend les langages Fortran et Gotran.
En 1964, Nolan découvre le jeu Spacewar de Steve Russell qui tournent sur les ordinateurs de l'université, et il passe énormément de temps à jouer à ce jeu. Il veut lui aussi créer ses propres programmes. Avec l'aide d'étudiants plus âgés, il crée des jeux, dont le meilleur est "Fox and Geese"

 

Il continue à travailler au Lagoon Amusement Park, mais change de stand et s'occupe des flippers et des jeux d'arcade éléctromécaniques (Chicago Coin Speedway) Il aide à la maintenance des machines et apprend ainsi leur fonctionnement. A cette époque les flippers dominent le marché des machines d'arcade payantes, mais on commence à voir d'autres types de jeu, tels que des courses de voitures, des jeux de tirs, du bowling etc. Ces nouveaux types de jeux utilisent des composants électromécaniques, des projecteurs de films, des calques transparents etc...

 Le patron du Lagoon Amusement Park lui donne des cours de commerce et un ami de son quartier, radio-amateur, lui enseigne la radio et l'électronique.

Anciennes machines d'arcade
old arcade 06 chicago coin speedway

old arcade 05 chicago coin speedway old arcade 02 old arcade 03

ampex recorder vr-1500-vr-3000En 1968, Nolan obtient son diplôme en génie électrique. On lui propose un poste de directeur du Lagoon Amusement Park, mais il part pour la Californie, travailler comme ingénieur en recherche et design chez Ampex Electric and Manufacturing Company, entreprise spécialisée dans l'enregistrement audio et video (qui commercialisera les premiers magnétophones à usage professionnel et le magnétoscope). Ampex est situé à San Mateo, dans ce qu'on appellera en 1971 "La Silicon Valley". Cette région située au sud de la baie de San Francisco, voit s'installer, entre 1967 et 1969, des entreprises à la pointe de la technologie telles que National Semiconductor, Intel, Advanced Micro Devices (AMD) et beaucoup d'autres compagnies.

En 1969, il se lit d'amitié avec son collègue de bureau, Samuel Frederick Dabney, surnomé Ted Dabney. Nolan lui présente une idée qui lui est venue alors qu'il s'occupait des jeux d'arcardes ted dabneyau Lagoon Park: monter une chaine de pizzaria dans lesquelles les clients pourraient jouer à des flippers et  jeux d'arcade en attendant que leurs pizzas soient prêtes. Ils visitent quelques restaurants, puis laissent cette idée de côté.  Nolan Bushnell concrétisera son idée, bien plus tard, en 1977 en ouvrant sa chaine de restaurants/salles d'arcade Chuck E. Cheese Pizza Time Theatre.

Nolan fait alors découvrir à Ted, le jeu Spacewar  à l'université de Stanford. Nolan propose à Ted de fabriquer une version avec monnayeur (coin-op) du jeu Spacewar de Steve Russell, en utilisant un mini-ordinateur PDP-8 ou un Nova Computer. Il leur faut un programmeur, qu'il trouve en la personne de Larry Bryan, programmeur chez Ampex. Ils décident alors de monter une compagnie qu'il nomme SyZyGy (nom proposé par Larry). Ted Dabney ouvre un compte en banque commun sur lequel Ted et Nolan verse 100 $ chacun.

 Un mini-ordinateur aurait permis à Nolan de faire tourner le jeu ou différents jeux sur plusieurs consoles (écran) en temps partagé.  Mais ce mini-ordinateur s'avère trop couteux et surtout trop peu puissant pour faire tourner un jeu tel que Spacewar (le spacewar de Steve Russell tournait sur un ordinateur DEC PDP-1 coutant 120000 $ en 1959 soit plus de 1 million $ actuel).

Après analyse il s'avérait que le mini-ordinateur était trop couteux à l'achat. Sans ordinateur Ted et Nolan n'avait plus besoin de programmeur :  Larry ne donnera pas ces 100 $ et quittera SyZyGy..

"Je connaissais le coût d'un jeu d'arcade. Je savais combien il pouvait rapporter. J'ai rapidement compris l'économie de cette industrie du jeu d'arcade, et je pense que j'étais peut-être la seule personne qui avait ces deux expériences, ce qui m'a permis de synthétiser."

 En mars 1970, Nolan charge Ted Dabney de trouver un moyen de manipuler des élements sur un écran de téléviseur CRT sans utiliser un ordinateur. Un élément cruciacomputer space inside 07 cil pour créer une borne d'arcade comercialement viable. Ted réquisitionne la chambre de sa fille ainée, Terri, et se met au travail et crée un circuit video. Ted se souvient :

"j'ai pris la chambre de ma fille qui est devenu mon labo, et j'ai créé un circuit qui affichait un point sur un écran TV. Un utilisateur pouvait déplacer ce point à l'aide de switchs. Nolan venait tout le temps voir chez moi où j'en étais et quant j'eus fini, Nolan dit : "Ca y est on l'a, on peut le faire" "

Le circuit video de Ted terminé, Nolan décide alors de créer une machine dédiée à son jeu, en utilisant des composants qu'il pouvait trouver gratuitement chez AMPEX ou par jeu de connaissances chez d'autres entreprises.

"Les ROMS étaient chères, très chères, j'avais un ami qui avait deux boites de diodes que je lui ai acheté pour 10 $ chaque, et j'ai dit à Nolan : "Nous pouvons faire tout ce que nous voulons avec ces diodes"

Pour limiter les coûts, Nolan récupère un vieux téléviseur noir & blanc qui servira de moniteur. . Le réceptacle pour les pièces est fait d'un bidon de peinture. Computer Space est composé de 3 Pcb reliés par un bus, de circuits TTL, diodes, et transistors. 

 

Les entrailles du Computer Space
computer space inside 01 computer space inside 02 computer space inside 03 computer space inside 06 computer space inside 08

.

En janvier 1971, Ted et Nolan finalisent, sans Larry Bryan,  leur partenariat dans Syzygy Corporated

En mars 1971, Nolan ayant besoin d'argent pour financer son projet, il présente son idée à Nutting Associates, qui l'embauche.

 nuttings Computer QuizNuttings Associates est un petit fabricant de jeux d'arcade (électromécaniques) dont le produit phare est le Computer Quiz, une machine qui projette des questions sur un écran et permet aux joueurs de choisir la réponse en appuyant sur un des cinq boutons (ce n'était pas un ordinateur).

La situation financière de Nuttings n'étant pas au mieux, Nolan profite de la situation pour proposer une offre incroyablement déséquilibrée qui permet à Nolan et Ted Dabney (Syzygy Co.)  de conserver les droits de leur futur jeu, et, en échange d'une redevance de 5% sur les ventes unitaires, Nolan donne une licence à Nutting pour la fabrication. Nuttings fournit les installations pour le développement du jeu et paye les coûts de fabrication.

Alors que Ted Dabney conçoit d'autres éléments de la borne tels que l'alimentation, le monnayeur, le panneau de commande, et le circuit générateur de son, Nolcomputer space manual-BorderMakeran travaille sur les circuits logiques, il fait les schémas techniques et enrole un jeune ingénieur de chez Ampex, Steve Bristow, afin qu'il réalise le design des circuits des cartes, pour les rendre facilement réalisable sur les chaines de production.

Bien que n'ayant pas des graphismes aussi évolués que ceux de la version de Steve Russell, le jeu reprend toutes les commandes de son prédécesseur.

Au début, malgré l’insistance de Nolan qui l’invite à rejoindre Nuttings, Ted Dabney, préfère garder son emploi, plus sûr, chez Ampex mais continue à aider Nolan sur le projet en fin de journée. Ted Dabney se souvient :

"Je travaillais encore à Ampex, et je venais, après le travail, voir comment évoluait le projet. J'ai été époustouflé par ce que Nolan avait réussi à accomplir. C'était fantastique."

Finalement,  en juillet 1971, Ted Dabney quitte son emploi chez Ampex et rejoint Nolan chez Nuttings comme ingénieur.

Nolan souhaite que sa borne ait un design futuriste afin d'attiser la curiosité des futurs clients/joueurs. Il sculpte une forme en pâte à modelée, et charge Ted Dabney de trouveryellow computer-space une boutique spécialisée en fibre de verre pour concevoir le modèle final. Le positionnement de l’écran en haut, des commandes au milieu et du monnayeur en bas, se rapproche de celui des bornes d’arcade électromécaniques récentes, telles que le Sega Missile sorti 2 ans plus tôt.

C’est Dave Ralston, le Directeur des ventes de Nuttings qui donnera le nom de « Computer Space » au jeu de Nolan, afin que ce nom rappelle l’autre borne (électromécanique) à succès de Nuttings :  « Computer Quizz ».

Nolan rédige un manuel de plusieurs pages qui explique comment jouer à Computer Space.

A la fin de l’été 1971, Nolan et Ted terminent le prototype final du Computer Space .

Afin d’évaluer l’accueil que feront les joueurs à ce Computer Space, Nuttings place une borne au Dutch Goose, un bar / restaurant à Palo Alto à quelques pas de l'université de Stanford.  Les joueurs du Dutch Goose sont enthousiastes et en font l’éloge. Mais cet enthousiasme est celui d’une clientèle d’étudiants technophiles de Stanford.

Ils placent une borne dans une Pizzeria dont la clientèle est plus hétérogène. Les clients sont attirés par cette nouveauté, mais trouvent le jeu trop difficile : il y a trop de boutons, trop de commandes peu intuitives.

 

Le Computer Space
yellow computer-space computer space controls computer space screen green computer space 2 players

Du 15 au 17  octobre 1971, Nolan et Ted Dabney font la promotion de la borne, auprès de distributeurs de machines d’arcades, lors du salon Amusement and Music Operators Associations (AMOA) à Chicago. Pour l’occasion Nuttings a fabriqué quatre bornes de couleur rouge, blanche, bleue et jaune. Les quatres bornes arrivent au salon en panne : pendant le trajet les écrans scomputer space four modelsont tombés de leur support. Nolan et Ted arrivent à en réparer 3, le quatrième écran est HS. Nolan se servira de cette borne hors service pour montrer aux visiteurs les entrailles de la machine. Les professionnels restent perplexes mais, la perspective de gains générés par ce nouveau type de jeu, poussent des distributeurs à passer commande.

En novembre et décembre 1971 Nuttings décide de lancer la fabrication de 1500 bornes (les jeux électromécaniques de l’époque se vendent à moins de 2000 unités), et commercialise le Computer Space en novembre 1971. Dave Ralston, le directeur des ventes de Nuttings arrivera péniblement à vendre 1000 bornes. Nuttings voyant qu'il peut se passer de lui, licencie Dave Ralston.

Dave Ralston possédait des machines, une cinquantaine de flippers, tables de billard et jeux d'arcade électromécaniques et classiques, réparties dans une vingtaine d'établissements (bars, restaurants). On appelait cela une "tournée" dans le jargon. Ralston passait régulièrement pour relever l'argent de ses différentes machines. 

En début d'année 1972, Dave Ralston décide de se séparer de sa tournée; Syzygy Co. lui rachète. Ted et Nolan font réguliérement la tournée pour récupérer l'argent des machines mais aussi pour en assurer la maintenance.

 computer space ads

 

Computer Space sera le premier jeu vidéo d'arcade commercialisé de l'histoire.

galaxygameMais il a failli se faire voler la vedette, en effet, en septembre 1971, 2 mois avant la commercialisation de computer space, Bill Pitts and Hugh Tuck, 2 étudiants de la Stanford University's Artificial Intelligence Laboratory,situé à 10 km de chez Nuttings, installent une borne d'arcade payante au Tressider Student Union de l'université de Stanford. Ils ont programmé une version de Spacewar sur un PDP-11 (le premier mini ordinateur 16 Bits de DEC) qu'il ont habilement dissimulé dans une borne d'arcade. Galaxy game, le nom de leur jeu, est jouable à 2 joueurs. Le PDP11 peut gérer jusqu'à 8 consoles, chaque console autorisant 2 joueurs. Galaxy game rencontrera un franc succès sur le campus de Stanford, jusqu'à ce qu'il soit retiré en 1979, mais il ne sera jamais commercialisé : Le hardware étant cher, environ 20000 $ à l'époque, un seul exemplaire sera construit.

En mai 1972, Nolan Bushnell, pour le compte de Nuttings, assiste à la présentation de la console Odyssey de Magnavox à Burlingame CA. Il signera le "guestbook" qui servira de preuve à charge dans de futurs procès (contre Magnavox notamment).

Bien que ce Computer Space fut un échec commercial, Nolan et Ted toucheront 75000 $ chacun grâce au contrat habilement négocié. Blamant la politique commerciale de Nuttings, Nolan Bushnell tirera de grands enseignements sur la façon de conduire un projet, de commercialiser un produit, ce qui le poussera à créer sa propre société. Nolan et Ted quittent Nuttings fin mai 1972, souhaitant se consacrer entièrement à SyZyGy Co. Nolan et Ted vivent alors des rentes de leur tournée et du pécule accumulé chez Nuttings. Ils souhaitent désormais créer leurs jeux et les vendre à des compagnies spécialisées dans le jeu d'arcade telles que Bally.

green computer space 2 players

En juin 1972, avant de se constituer en société commerciale (Inc) Nolan et Ted se rendent compte que le nom SyZyGy est déjà pris par une société de fabrication de bougies. Ils proposent donc 3 noms (par ordre de préférence) au Bureau du Secrétaire d'État de Californie : 1 - Sente, 2 - Atari, 3 - Hanne. La commission choisira le nom d'ATARI. ATARI est tiré du vocabulaire du jeu de Go (jeu de société d'origine chinoise) qui signifie approximativement, en japonais "toucher sa cible". (Nous parlerons d'Atari dans notre prochaine chronique)

Nolan Bushnell déposera un brevet en 1972 qui couvrira le circuit de contrôle video inventé par Ted Dabney. Ted n'apparaitra pas sur le dit brevet. Seul figure le nom de Nolan Bushnell. Dabney apprendra bien plus tard que Nolan avait déposé ce brevet.  "C'était sa façon de faire dans les affaires", dira Ted Dabney sans rancune.

Comme nous le verrons dans notre prochain dossier sur Atari, Nolan Bushnell avait la fâcheuse tendance à s'approprier les mérites qui revenaient à d'autres. C'est un défaut que l'on retrouvera, à cette période, chez de nombreux protagonistes à l'ego bien souvent démesuré.

Quand Nolan est devenu riche, son attitude a fortement changé envers son associé Ted qui n'aimait pas la façon dont Nolan dirigeait l'entreprise. Nolan s'entourait de gens riches qui pour lui était gage d'excellence et de succès. Il plaçait ces personnes sur des postes importants de la société, mais elles s'avéraient bien souvent incompétentes.
Nolan menace Ted, s'il ne vend pas ses parts, de transfèrer tous les actifs de la société vers une autre société, et laisser ainsi Ted sans rien. Ted Dabney dira de lui plus tard : "Nolan n'était pas le genre de personne avec qui j'aimais être."
Nolan et Al Alcorn présentent une autre raison au départ de Ted : Ted était en charge de la fabrication des bornes d'arcade Pong et avait du mal à assumer son rôle.

Al Alcorn raconte :

"Nolan vient me voir et me dit : Al je vais devoir virer Ted et je ne veux pas te perdre (parce que Ted et moi étions de bons amis). je dis "Quoi?" et Nolan me dit «Ted ne fait pas le poids. Il n'a pas la compétence pour faire cela, ca dépasse ses capacités. Il n'est pas vraiment compétent pour faire ce travail ». A ce moment Ted entra dans le bureau. Ils s'étaient disputés avant, et Nolan lui pose des questions sur notre capacité de production, combien de personnes il nous faut, des questions évidentes et Ted n'avait pas de réponses. Et je dis à Nolan : "Wow, tu as raison Nolan." et nous avons du le laisser partir. C'était un moment très triste. J'ai vraiment apprécié Ted"

 

En 1973, après le départ de Nolan et Ted, Nuttings sortira une version à 2 joueurs conçue par Nolan Bushnell. Nolan avait signé un contrat l'engageant à livrer une telle version.

En octobre 1973, Ted Dabney rachète la tournée d'Atari et loue les machines à Atari (Syzygy Game Company). En janvier de la même année, Atari vend le nom de Syzygy à Ted Dabney (toujours vice président d'Atari Inc.). Syzygy Game Company devient une compagnie indépendante.

En Mars 1974, Ted Dabney quitte la direction d'Atari.

En Septembre 1976, Nolan qui a besoin de fond pour le developpement de sa console VCS 2600 se fait racheter par Warner Communications Inc pour 28 Millions de $ (il encaissera personnellement prés de 14 millions de $). Les droits de Pizza Time Theatre (Chuck E.Cheese) sont également cédés à la Warner. Nolan reste président d'Atari.

En Novembre 1978, suite à un désaccord avec la Warner et sa politique de recherche & développement inexistante, Nolan est forcé de démissioner. Il rachète les droits de Pizza Time Theatre à la Warner (Chuck E. Cheese) pour 500000 $.  Une clause de non concurrence signée avec Warner, l'oblige à rester écarter de l'industrie du jeu video jusqu'à la fin 1983.

ChuckE lrg

Depuis lors Nolan Bushnell s'est consacré à sa chaine de restaurant Chuck E Cheese Pizza Time Theatre.
Chuck E. Cheese est un concept de restaurant/pizza dans lesquels les clients assistent à un spectacle de poupées animatronic, mais aussi peuvent jouer à des jeux d'arcade, flippers en attendant que leur pizza soit servie.  Nolan ouvre un premier restaurant à San José et bien vite lance une franchise. Chuck E Cheese sera présent dans 16 états. La nourriture n'étant pas très bonne et le marché du jeu video déclinant, les restaurants Chuck E Cheese font faillite en automne 1984 et seront repris par Showbiz Pizza Place, son concurrent le plus direct au concept similaire.

Chuck E. Cheese
cec nolan Billy Bob Brockali nolanbushnellchuckecheese

 

La clause de non-concurrence signé avec Warner arrivant à terme, Il tente de revenir dans le jeu video, en rachetant Videa pour 2,2 millions de $ , entreprise de developpement de jeux video d'arcade créée par trois anciens d'Atari. Nolan nomme son entreprise Sente (autre expression du jeu de Go) qui devient une filiale de Pizza Home Theatre. Malheureusement, 5 mois après cette acquisition, la faillite des restaurants Pizza Home Theatre, oblige Nolan à revendre Sente qui sera racheté par Bally.

Nolan investit alors dans des Start-up high-tech avec plus ou moins de succès. L'entreprise Androbot, dans laquelle il avait énormément  investi, qui proposait un robot domestique, ne rencontre pas le succès attendu. Nolan perd une grande partie de sa fortune, l'obligeant à revendre ses luxueuse demeures. Il a  ouvert ensuite une chaine de restaurant U-Wink dans lesquels, des écrans tactiles sont placés sur les tables permettant de jouer à des jeux videos. Le succès n'est pas au rendez-vous.

Androbot U-Wink

 

Nolan Bushnell aura inspiré bon nombre de personnes qui, voyant son succès avec Atari, ont crée à leur tour des entreprises.  Steve Wozniak le co-fondateur d'Apple reconnait l'impact qu'à eu Nolan sur Jobs et lui-même :

"Nolan a marqué l'esprit de tous ceux qui rêvaient de créer un lien entre la technique et le divertissement. Il a influencé énormément tout ce qui a suivi"

Trip Hawkings, le PDG d'Electronic Arts dit de lui :

"Nolan est le gars qui a m'a ouvert la voie, il a prouvé que vous pouvez réussir et créer beaucoup de valeur rapidement. il était mon  Jean-Baptiste."

Un des gros regret de Nolan aura été de ne pas avoir profité du "Boom" 'Internet :

"J"ai raté totalement la bulle internet. Pensez-vous vraiment que je n'aurais pas aimé avoir quelques sociétés .com ?"

 

Ted Dabney croisera le chemin de Nolan dans ses restaurants Chuck E. Cheese. Nolan demandera à Ted de concevoir des jeux pour ses restaurants.

Ted Dabney se fera embaucher dans des entreprises à la pointe de la technologie. La vente de ses actions ATARI l'ayant rendu riche, Il travaille pour le plaisir d'apprendre et change régulièrement d'employeur. Il coule désormais une paisible retraite.

 

Pour la petite histoire :

Vous pouvez apercevoir la borne Computer Space dans le film "Les dents de la mer" de 1975 lors de la scène de la salle d'arcade près de la plage à 40 minutes du début du film.  La borne apparait également dans le film Soleil Vert de 1973.

computer space jaws soleil vert

 

computer space girl
Le  Manuel technique du Computer Space de Nolan Bushnell et Ted Dabney

 

 

Dans la prochaine chronique nous assisterons à la création de cette mythique société que fut Atari, à son fantastique essor et nous verrons, plus tard, d'autres acteurs de cette industrie naissante qui viendront faire de la concurrence à ATARI pionnier de cette industrie.

 

 Si vous avez des questions, ou souhaitez apporter des corrections ou complèments d'informations, n'hésitez pas à utiliser les boites de commentaires ci-dessous :)

 

Autres articles :

Episode 1 : Les premiers jeux video

Episode 2 : Ralph Baer, le père du jeu video et des consoles de jeux

 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La page Web au format Ebook :


e-max.it: your social media marketing partner